COMMENT RÉALISER L’ARBORESCENCE DE SON SITE WEB ?

site web arbre branches arborescence

L’arborescence d’un site web est une des clés d’un site fonctionnel et agréable à naviguer. On vous explique tout pour maîtriser cette étape cruciale et créer le meilleur site web possible !

L’arborescence d’un site web… Une part si importante de son identité, si essentielle dans son efficacité, et pourtant oubliée de ceux qui consulteront votre site. Mais c’est bien vous, qui le concevez, qui devez y consacrer du temps et réalisez toute son importance. Aujourd’hui est l’heure d’aborder méthodiquement ce travail et de préparer le terrain pour que votre site soit pensé au mieux. 

C’EST QUOI, L’ARBORESCENCE D’UN SITE WEB ?

C’est en quelque sorte son plan, son organisation et tous les éléments qui le comportent. Réaliser l’arborescence de son site, c’est donc prendre conscience de tout ce que celui-ci devra contenir, de tout ce qu’il contient et des liens qui devront exister entre une page et une autre. C’est un travail de structuration, de hiérarchisation, où des choix doivent être faits.

Mais au final, c’est cette pierre angulaire qui fera de votre site un environnement facilement navigable, élégant, bien référencé et professionnel.  

Pour ce faire, rien de plus simple : il suffit de suivre les étapes ! Nous avons détaillé ci-dessous la marche à suivre pour ne rien oublier et faire de votre site un véritable argument à l’acquisition de prospects et à la croissance de votre chiffre d’affaires.

TUTORIEL : FAIRE L’ARBORESCENCE DU SITE ÉTAPE PAR ÉTAPE

1. SOYONS MÉTHODIQUES : FAISONS L’INVENTAIRE

La première étape est d’abord de lister les éléments de votre site. Evitez de raisonner en pages dès le début, mais plutôt en idées : une carte mentale peut être un outil intéressant.

  • Quelle est l’offre ? Quels sont les services ? En quoi se déclinent-ils ? Comment structurer le catalogue ? ; 
  • Quelles informations donner (équipe, compétences, identité de la marque) ? Comment décliner les mentions légales ? ; 
  • La connexion aux espaces privés : login, enregistrement ; 
  • Détail des valeurs de la marque ? De sa chronologie ? 

C’est aussi le moment de choisir des mots-clés : ils vont vous permettre de regrouper le contenu cité plus tôt tout en orientant votre référencement.  

2. S’INSPIRER DE LA CONCURRENCE

Ensuite, il est temps d’établir les liens entre vos mots-clés ; lesquels redirigeront vers d’autres. Les arborescences efficaces sont difficiles à concevoir, et ces dernières sont souvent revues pour en améliorer la pertinence. 

Prenez appui sur l’expérience qu’ont des entreprises plus anciennes et sur leur structure, un outil d’analyse comme Screaming Frog est souvent conseillé sur la toile.  

3. ORGANISATION DU CONTENU

Vous pouvez désormais passer à un raisonnement en pages. Partez du niveau de hiérarchie le plus élevé, votre page d’accueil. De là, imaginez celles secondaires, qui y seraient accessibles via un menu en tête de page. Limitez les tiroirs : l’idéal est souvent d’accéder à une page en moins de trois liens. Enfin, n’hésitez pas à griffonner et à réaliser de premiers liens visuels : ceux-ci permettent de rapidement avoir une idée du réel ordre du site et de sa qualité de redirection. Bref, restez cohérents, et privilégiez l’ordre avant tout. 

Parfois, raisonner depuis le niveau de hiérarchie le plus bas peut aider également : si vous coincez, n’hésitez pas à croiser les méthodes. 

Organisation hierarchie carte mentale

4. DESSINER L’ARBORESCENCE DU SITE

Vos griffonnages précédents prennent vie ! Dessiner l’arbre de votre site mettra en lumière son équilibre et facilitera sa création par la suite. Vous pourrez ainsi vérifier : 

  • D’un point de vue interne : si toutes vos pages sont bien représentées et situées dans une catégorie appropriée ; 
  • D’un point de vue externe : que l’utilisateur pourra rapidement trouver ce qu’il cherche et que ce cheminement lui sera relativement intuitif. C’est un point clé. 

Pour la réalisation, de nombreux outils et logiciels existent ; je vous laisse la liberté de faire votre choix. PowerPoint ou Word et les SmartArt peuvent être familiers, bien que d’autres logiciels proposent plus d’options. 

5. TESTEZ !

Finalement, il ne reste plus qu’à éprouver votre site aux conditions réelles. Caractérisez votre client-cible, son âge, l’appareil qu’il utilise pour se connecter sur votre site, ce qu’il vient y faire. C’est l’occasion de vérifier l’arborescence en interne. Par la suite, une fois mis en application et avec les analyses de trafic de votre site, concluez sur l’efficacité de vos choix, et ajustez au besoin.  

N’oubliez pas que ce sujet est intrinsèquement lié au SEO, et que celui-ci est extrêmement impliqué dans ces mécanismes ! Mais cela sera sûrement mon sujet pour un autre jour… S’il est possible d’en détailler toute la complexité. En attendant, vous pouvez en saisir les prémisses avec cet article sur le sujet !

En attendant, j’espère que vous appréhendez mieux cette tâche énigmatique qu’est l’arborescence d’un site web ! C’est un travail intéressant à faire en équipe, en compilant les idées et remarques de chacun.

_Thomas

Si vous avez des questions à ce sujet ou que vous souhaitez nous confier la tâche de réaliser le site web de vos rêves, contactez-nous en cliquant ici ou par téléphone au 09 86 46 66 60.  

Retrouvez nos services sur www.lawebbox.com ou suivez-nous sur nos réseaux sociaux ! Facebook | Instagram . 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *